Anasayfa    Giriþ    Yayýn Ýlkeleri    Ciltler    Özel Sayýlar ve Bölümler    Yayýn Yönetmeni    Yayýn Kurulu    Hakemler   
Basýma Hazýrlayanlar    Etkinlikler    LITTERA Hakkýnda    Ýletiþim    Duyuru    Dizin    Français    English


 

 

Monsieur le Recteur, Messieurs les Doyens, Madame le Premier Conseiller de l’Ambassade de France, Madame l’Attaché de Coopération éducative, Chers Collègues et amis, Chers étudiants,
Bienvenus aux "Journées George Sand",
C'est pour moi un grand plaisir de procéder ce matin à l'inauguration des "Journées George Sand" et d'accueillir dans notre Département de Langue et Littérature françaises, d'éminents spécialistes de l’auteur.
Cette année, le bicentenaire de cette grande figure est célebré en France et dans le monde entier par un grand nombre d'activités culturelles. Nos Journées s'annoncent dans le cadre de ces manifestations qui rendent un hommage bien mérité au  grand écrivain du 19. siècle.
George Sand que le public turc connaît, avant tout, par ses romans champêtres et par les péripéties de sa vie sentimentale, est une figure qui a dominé son siècle. Amentine Aurore Lucile Dupin, Baronne de Dudevant, descend par son père d'une famille illustre et a pour encêtres un roi de Pologne et le célèbre Maréchal Maurice de Saxe. Du côté de sa mère, elle est liée au petit peuple de Paris. Pendant toute sa vie elle s’est intéressée à la cause du peuple et a participé activement à la Révolution de 1848. Elle a laissé derrière elle une oeuvre immense et une correspondance impressionnante.  Mais c'est surtout sa personnalité que le 20. siècle a retenue.
George Sand a connu les grands artistes de son temps et a été leur amie: des écrivains  tels que Victor Hugo, Balzac, Flaubert, Tourgeniev, des peintres comme Delacroix, Charpentier; des sculpteurs comme Clésinger, Alexandre Manceau; des musiciens comme Lizst, Chopin, Berlioz. Au début de sa carrière littéraire, Chateaubriand lui avait écrit: "Vous serez le Lord Byron de la France." Victor Hugo qui n'avait pas pu assisté à ses funérailles, avait envoyé un message où il disait: "Je pleure une morte et je salue une immortelle. Je l'ai aimée, je l'ai vénérée, je l'ai admirée."
A notre tour, nous allons admirer cette grande femme lors de deux journées d'études où autour des conférences plénières de Madame Beatrice Didier, de Madame Denise Brahimi, de Monsieur Damien Zanone et de la présentation de Madame Reine Prat, nous allons faire entendre la voix des académiciens de notre Département. Je remercie vivement nos collègues français d’être venus jusqu’à Ankara pour contribuer à notre tâche. 
Mesdames et Messieurs, je saisis ce précieux moment pour remercier également le ser-vice de la Coopération et d’Action culturelles de l’Ambassade de France, d’avoir soutenu chaleureusement notre activité.       
Je tiens à remercier, à cette occasion, le Rectorat de l’Université d’Ankara et la Doyenné de notre Faculté, de leur bienveillance et des contributions qu’ils nous ont apportées.
J’adresse aussi mes remerciements à mes collègues ainsi qu’à mes étudiants pour leur assiduité dans la réalisation de cette manifestation.
Mes remerciements vont sans doute au groupe “Üç Anadolu” qui a eu l’amabilité d’accepter de donner un petit concert reflétant quelques exemples de la musique traditionnelle de l’Anatolie.
Enfin, je vous remercie tous, pour le soutien et l’honneur qu’apporte votre présence.  
Tout en vous souhaitant encore une fois la bienvenue, je cède la parole d'abord à Monsieur le Prof. Dr. Necdet Adabað, Doyen de notre Faculté, et par la suite à Monsieur le Prof. Dr. Nusret Aras, Recteur de l'Université d'Ankara.

 

Prof. Dr. Tuna Ertem
Chef du Département de Langue et Littérature françaises
de la Faculté des Lettres de l’Université d’Ankara